Le Mexique, beaucoup plus qu’une destination balnéaire

Reconnu pour ses plages de sables fins, son climat chaud et ses complexes hôteliers de luxe, le Mexique est l’une des destinations de prédilection des touristes québécois. Ces attributs bien que véridiques ne reflètent pourtant que partiellement l’offre touristique du pays.  Car le Mexique c’est aussi un pays où règne une ambiance unique imprégnée d’un riche héritage historique et culturel qui sera séduire tout type de voyageur.  Pour découvrir ce côté méconnu du pays et vivre une expérience à la fois enrichissante et dépaysante, lancez-vous à la découverte de 5 villes coloniales situées au cœur du Mexique.

 

Guanajuato

 

 

Véritable trésor architectural niché au cœur d’une vallée splendide, la capitale de l’État de Guanajuato est sans aucun doute l’une des villes coloniales les plus agréables du Mexique.

Son ambiance détendue, sa scène culturelle vibrante, son dynamisme de ville universitaire et ses nombreux attraits en font une destination de premier choix. L’impressionnant centre historique de la ville, sillonné de ruelles pavées et de tunnels, est inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Chaque année, au mois d’octobre, le Festival Internacional Cervantino , l’un des plus importants événements culturels d’Amérique latine, présente des expositions, concerts, spectacles et pièces de théâtre, produits par des artistes provenant de partout dans le monde, tout en mettant en vedette les œuvres hispanophones.

 

Oaxaca

 

 

Splendide ville coloniale, dynamique et cosmopolite, Oaxaca (1529) présente de nombreux attraits et vaut un séjour; de plus, les visiteurs y sont chaleureusement accueillis.

Autour de son zócalo sont alignés des restaurants et d’impressionnants édifices tels que la Catedral de Nuestra Señora de la Asunción  (dont la façade donne sur l’Alameda de León), et le Palacio de Gobierno, qui abrite le Museo del Palacio et ses expositions à caractère culturel et historique.

Au sud du zócalo se tiennent les très animés Mercado de Benito Juárez et Mercado de 20 de Noviembre , qui étalent dans la bonne humeur leurs kiosques de produits maraîchers, de petits plats cuisinés (idéals pour les découvertes culinaires) et d’artisanat.

 

Morelia

 

 

D’abord baptisée Valladolid (1541), l’éblouissante capitale de l’État du Michoacán fut renommée Morelia en 1828, en l’honneur du héros indépendantiste José María Morelos y Pavón (1765-1815), qui y est né.

Le centre historique de cette ville coloniale, d’une richesse architecturale étonnante, est inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Il compte quelque 250 édifices et monuments patrimoniaux, dont plusieurs ont été érigés dans un style baroque à l’aide d’une pierre rosée e dans la région.

Véritable carrefour culturel, Morelia compte de nombreux musées et propose plusieurs événements importants, tel le Festival Internacional de Cine de Morelia.

 

San Miguel de Allende

 

 

Ville importante de l’État de Guanajuato, San Miguel de Allende figure à juste titre sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Ce berceau de l’indépendance est le lieu de naissance d’Ignacio Allende, un militaire espagnol rebelle qui, avec Miguel Hidalgo, mena les insurgés dans les premiers moments de la lutte pour sortir du joug de la colonie espagnole.

Aujourd’hui, San Miguel de Allende attire de nombreux voyageurs ainsi que des gens venus de partout dans le monde qui s’y installent afin de bénéficier de son climat printanier, de sa vitalité culturelle, de la qualité de son offre gastronomique et, de manière générale, de son ambiance détendue.

 

Puebla et Cholula

 

 

À la différence de nombreuses villes coloniales du Mexique construites à même les vestiges d’anciennes cités autochtones,  Puebla fut fondée en 1531, sur un territoire inoccupé, à une trentaine de kilomètres d’un des plus hauts volcans au pays, le Popocatépetl.

Son emplacement avantageux, à mi-chemin entre México et Veracruz, a contribué au fantastique développement économique de la ville tout en lui insufflant un dynamisme cosmopolite. Plusieurs bâtiments de la ville sont d’ailleurs recouverts d’azulejos, ces carreaux de céramique typiquement andalous.

Inscrite sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, Puebla revêt une importance à la fois historique, culturelle et architecturale. C’est effectivement à Puebla que s’est déroulée la célèbre bataille du 5 mai 1862 (Batalla de Puebla) marquant la victoire de l’armée mexicaine républicaine, menée par Ignacio Zaragoza, contre les troupes françaises, alliées au gouvernement conservateur.

Le Cinco de Mayo est une grande célébration nationale qui commémore cette victoire.

À une douzaine de kilomètres de Puebla, se trouve Cholula, une des villes les plus anciennes du Mexique encore habitées et située à 2 135 mètres d’altitude, au pied du Popocatepetl, un volcan toujours en activité. C’est dans cette cité précolombienne que se dresse la plus grande pyramide du pays mais qui est presque totalement ensevelie sous la terre et sur laquelle fut construite le Sanctuario de la Virgen de los Remedios.  Au moment de la construction du sanctuaire, les espagnols ignoraient tout de la présence de la pyramide bâtie originalement par le peuple Aztèque.  C’est seulement depuis une centaine d’années que l’origine de cette fausse colline fut découverte.

 

 Ce texte est tiré du guide Ulysse Fabuleux Mexique. Cet ouvrage, riche en couleur et en photos, met en lumière la diversité des multiples visages du Mexique

Y aller

Pour débuter un circuit qui permettrait de découvrir ces différentes villes, le plus simple est de se rendre à Mexico.  De Montréal, plusieurs compagnies aériennes desservent sans escale la capitale du pays : Aeromexico, Interjet et Westjet offrent des vols à tout moment de l’année et ce plusieurs fois par semaine. Il faut prévoir une durée de 5 à 6 heures pour un vol direct.

 

La sécurité

Tout comme plusieurs destinations à travers le monde, il faut faire preuve de prudence lors d’un voyage au Mexique, surtout lorsqu’on s’éloigne des zones touristiques.  Le gouvernement canadien recommande présentement aux touristes d’éviter de voyager dans certains états du nord et de l’ouest du pays en raison de la présence du crime organisé et du haut niveau de criminalité.  Pour ce qui est des villes coloniales ci-haut mentionnées, le niveau de sécurité y est très acceptable, le risque étant plutôt présent au niveau des déplacements à l’extérieur de ces villes. Plusieurs voyagistes proposent des circuits à thématique historique et culturelle à travers le pays.  Au lieu du séjour en tout inclus, pourquoi ne pas plutôt profiter de ces expériences en formule  « tout organisée » permettant ainsi de partir en toute quiétude et réduire les problèmes de sécurité et d’organisation.

 

Pour en savoir plus sur le Mexique et les destinations soleil, Ulysse vous offre en primeur leur tout nouveau livre  Au soleil! 50 itinéraires de rêve en toute saison en version numérique!