Découverte de la Corse en toute saison

*Ce dossier a été établi en partenariat avec Les Grands Explorateurs

Dès septembre prochain, Les Grands Explorateurs nous révèleront grâce à la ciné-conférence réalisée par Cyril Isy-Schwar, les lieux les plus spectaculaires et inaccessibles de la Corse, et ce à travers les quatre saisons.

Gravissez des sentiers tracés dans le maquis; visitez les villes citadelles où plane encore l’ombre de Napoléon; découvrez les plages les plus secrètes de sable fin et dévalez les pistes des montagnes enneigées. Fragment de paradis situé au cœur de la Méditerranée, cette île forteresse vous enchantera par la beauté de ses paysages et la vitalité de sa culture.

 

Une montagne dans la mer

La Corse, surnommée « île de beauté », saura charmer autant les amoureux de la nature que les voyageurs à la recherche de découvertes culturelles et historiques. Avec une population de 330 000 habitants et une superficie de près de 9 000 km2 (18 fois l’île de Montréal), elle occupe la quatrième place en regard de la superficie en Méditerranée, derrière la Sicile, la Sardaigne et Chypre.

Le Parc naturel régional de Corse est une zone protégée française qui couvre près de 40 % de l’île. On y retrouve de nombreux sentiers de randonnées, dont notamment le GR20 qui permet de traverser l’île du nord au sud en 16 à 20 jours de marche. Long de 167 km et cumulant un dénivelé d’environ 11 000 mètres, il est souvent qualifié du chemin le plus difficile d’Europe. Il est aussi possible de réaliser plusieurs randonnées d’une seule journée en haute montagne tout aussi magnifiques puisque l’île compte plus de 100 sommets qui dépassent les 2 000 m d’altitude. Les sentiers en bordure de mer sont aussi à découvrir et permettent d’accéder à des plages paradisiaques et des criques isolées qu’on ne peut rejoindre qu’à pied ou en bateau.

 

Souvent convoitée, mais jamais totalement conquise

L’histoire de la Corse regorge de rebondissements. Bien qu’annexée à la France depuis 1768, elle a longtemps représenté un objet de convoitise pour les puissances qui ont dominé la Méditerranée. Cette lutte constante pour conquérir ce territoire, explique pourquoi plusieurs villages se sont développés sur des terrains hostiles offrant à la population locale un lieu de refuge lors des invasions. Allure médiévale et hauteur vertigineuse caractérisent de nombreux villages corses. Les voyageurs auront plaisir à déambuler dans les ruelles étroites pour y découvrir ses monuments historiques empreints d’une forte influence italienne et des panoramas inoubliables sur les vallées environnantes et les eaux turquoise entourant cette terre insulaire.

 

Vue côtière de la Corse

En route vers la Corse

La liste des lieux incontournables à visiter serait longue à énumérer, mais la réserve de Scandola, les îles de Lavezzi, le Cap Corse, le village et les calanques de Piana et les villes de Bonifacio et Sartène sont définitivement des destinations à inclure sur le circuit d’un voyage en Corse. L’île est principalement visitée du mois de mai à octobre, mais elle  demeure pas moins une destination à visiter à toute période de l’année en raison de son climat méditerranéen. Au départ de Montréal, il faut prévoir une correspondance dans une ville française et une durée de déplacement total d’environ 11 h.  L’île compte 4 aéroports internationaux (Bastia, Ajaccio, Calvi et Porte-Vecchio) desservis toute l’année au départ de plusieurs villes françaises et européennes.   Il est aussi possible de combiner avec un voyage sur le continent puisque la Corse est facilement accessible en traversier à partir des villes de Nice, Marseille et Toulon en France ou quelques villes Italiennes, dont Gênes et Livourne.

Et question d’ajouter un peu de saveur et d’ambiance à l’organisation d’un prochain voyage en Corse, rendez-vous aux restaurants Plein Sud à Montréal ou Petits Creux et Grands Crus à Québec pour découvrir les spécialités culinaires de cette région.